Les Ondes et la Santé

Métiers Interactivité
Programmes Interactivité

Onde et santé schéma

Les ondes sont omniprésentes dans notre quotidien. Il suffit de regarder autour de nous : téléphone portables, antennes, télévision, micro-onde, ordinateur… Combien d’entre nous dorment à côté de leur téléphone ? Combien prennent la peine d’éteindre les box internet la nuit ? Combien pourrait délaisser leurs appareils pendant une semaines ? Peu à peu en observant notre nouveau mode de vie des inquiétudes ont commencé à apparaître : quels sont les impacts de toutes ces émissions sur notre santé ?

Avant de parler de notre corps, il est important de comprendre ce que sont les ondes électromagnétiques. Une onde électromagnétique est le résultat de la vibration couplée d’un champ électrique et d’un champ magnétique variables dans le temps. Ces ondes sont capables de se propager dans l’air comme dans le vide et peuvent transporter des informations.
Les ondes électromagnétiques ne sont pas sans dangers, mais leur fréquence change tout. Lorsque cette dernière est plus élevée, elle est riche en énergie, et les tissus humains absorbent alors les ondes plus profondément. Il y existe plusieurs types d’ondes comme les rayons gamma, qui sont émis par les substances radioactives, les rayons X sont eux utilisés en radiologie et peuvent être très dangereuses pour les tissus. Quand aux ultraviolets ils sont capables de modifier l’ADN des cellules et ainsi provoquer des cancers. Finalement, à fortes intensité, on peut voir notre environnement comme un micro-onde géant, qui est capable de faire vibrer nos molécules d’eau et de provoquer des échauffements sur certaines parties de notre corps.
Suite à l’utilisation de plus en plus importante d’appareils électroménagers et des réseaux bluetooth et wifi on parle des effets néfastes sur notre santé. Les chercheurs soulignent par exemple, que le WiFi serait cancérigène à long terme, il pourrait être facteur de stérilité chez l’homme, de dérèglement du système hormonal et causerait des troubles du système immunitaire.
Pour certains, la liste des troubles dû aux ondes électromagnétiques est beaucoup trop longues. Pour d’autres, ces mêmes ondes sont de puissance trop faible pour avoir un impact réel sur notre santé car leur énergie n’est pas suffisante pour abîmer les tissus. Pour réguler cette énergie chaque objet électronique se voit attribuer une limite de quantité d’énergie apportée par l’onde : c’est le DAS (débit d’absorption spécifique). Pour les travailleurs, les niveaux limites d’utilisation correspondent au DAS divisé par 10. Tandis que pour le grand public, on divise par 50.1 à 5% de la limite maximum autorisé. Une liste existe sur internet regroupant les téléphones qui émettent trop d’ondes et ont été rappelé à l’ordre.

DAS

Le danger n’est donc pas immédiat pour le grand public. Cependant, un risque existe pour des situations professionnelles. Une personne travaillant sur une antenne-relais serait brûlé vif si elle s’allumait pendant son travail. Mais ce risques disparaît dès que l’on s’éloigne de quelques mètres. L’amplitude du champ de l’onde est divisée par 4 à 10 cm de la source et par 50 à un mètre.
Ces vingt dernières années, plus de 3000 études ont évalué l’impact des radiofréquences sur la santé. Quelques études ont bien mis en évidence des effets biologiques, mais «ces résultats n’ont pas pu être reproduits», selon Sébastien Point. En revanche, des doutes subsistent encore quant aux effets à long terme. «On manque de recul pour pouvoir affirmer avec certitude que cela ne peut pas induire de problèmes de santé au bout de plusieurs décennies d’exposition». Plusieurs équipes ce sont toutefois intéressées au lien entre les téléphones portables et les tumeurs cérébrales. La plus grande menée à ce jour n’a pas montré d’augmentation du risque lié à une utilisation du téléphone portable excédant 10 ans, le temps d’une génération. Par contre, un risque accru existe pour les utilisateurs les plus intensifs.
Les scientifiques ne savent pas à ce stade si le risque observé est dû au téléphone portable ou à d’autre facteurs. Mais la seconde possibilité serait plus crédible : «Si tous les utilisateurs de téléphone portable avaient un risque supplémentaire d’avoir un cancer, cela se verrait sur les registres de cancer» nous explique Yves Le Dréan enseignant-chercheur à Rennes. Cela fait plus de 20 ans que nous utilisons des téléphones portables, nous n’avons toujours pas vu de catastrophe sanitaire.

Pourtant il y eut l’émergence, depuis plusieurs années, de cas de personnes souffrantes de symptômes qu’elles attribuent à l’exposition aux ondes électromagnétiques. Ce phénomène appelé hypersensibilité électromagnétique a fait l’objet de nombreuses études. Les premiers signes de l’hypersensibilité sont généralement des maux de tête, des acouphènes, une lassitude anormale et un état dépressif. En France, 1 à 2 % de la population est atteinte de ce symptôme, soit de 600 000 à 1 200 000 personnes.

Pour le Dr Belpomme, cancérologue et spécialiste français de l’électro-sensibilité : « Tout vient des magnétosomes, qui sont des récepteurs aux champs électromagnétiques, situés au niveau du système nerveux. Chez ceux qui souffrent d’électro-hypersensibilité, les magnétosomes deviennent intolérants à des seuils très faibles de basse fréquence”.

Quelqu’en soit les résultats de toutes ces recherches, il est possible de vouloir limiter les émissions d’ondes que l’on reçoit chaque jour. Alors voici nos conseils :

  1. Dormir loin de son téléphone ou bien de l’avoir en mode avion
  2. Utiliser des systèmes mains-libres afin de s’éloigner de l’appareil, pour les personne passant beaucoup de temps au téléphone
  3. Il est préférable d’éteindre sa 4G quand on ne n’utilise pas

Suite à tous ces constats un marché a commencé à se construire avec des produits innovants pouvant aider à protéger le corps de ces émissions. Nous avons des caleçons anti-ondes pour protéger les parties génitales masculines, des bonnets pour couvrir la tête des bébés et un galet nommé le CMO TR25, il génère une bulle de protection sur 4m de diamètre autour de l’endroit où il est situé. On peut aussi citer l’autocollant qui une fois collé sur le téléphone limite les gênes. L’efficacité de ces produit n’est cependant pas prouvé à 100%.

La solution réellement efficace pour se protéger des ondes, reste la cage de Faraday, il s’agit d’une enceinte utilisée pour protéger des nuisances électriques et subsidiairement électromagnétiques extérieures ou inversement afin d’empêcher un appareillage de polluer son environnement. Elle à été créer par Michael Faraday lors de ses travaux sur les conducteurs. C’est d’ailleurs sur ce principe qu’ont été développés les vêtements dont on parlait précédemment, ils ont des fils de métal intégrés afin de capter les ondes.

Cage de Faraday

Cage de Faraday

Pour conclure sur la véritable impact des ondes sur la santé, ni l’OMS, ni l’Académie nationale de médecine, ni l’Anses ne reconnaissent l’existence d’un lien entre les divers symptômes et des individus touchés de l’exposition aux ondes électromagnétiques . Mais les souffrances vécues par les malades sont réels et des conséquences sont visibles. Pour le moment, seul les futurs études sur le sujet qui mettraient en évidence un véritable lien pourrait nous aider à mieux appréhender ces soucis de santé. Dernièrement, de nouvelles craintes concernant la 5G émergent. Cela, à cause de la multiplication des antennes et d’une peur liée à la puissance du débit.  Mais selon Christophe Grangeat, expert de l’exposition aux ondes chez Nokia le temps avec lequel le téléphone recevra des données sera alors très court de même avec l’exposition des ondes.

Une fois encore, nous avons des oppositions d’opinions sur le sujet. 

 

 

Références sitographiques :

 

Portable wi-fi et tablette le vrai danger des ondes

https://www.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130930.OBS9058/portables-wi-fi-tablettes-les-vrais-dangers-des-ondes.html

 

Les risques du wifi pour la santé

https://www.zoneadsl.com/dossiers/maison-connectee/wifi-sante.html

 

Faut-il avoir peur des ondes électromagnétiques ? 

http://sante.lefigaro.fr/article/sante-faut-il-avoir-peur-des-ondes-electromagnetiques-/ 

 

Hypersensibilité électromagnétique (études de l’Anses en mars 2018 )

https://www.anses.fr/fr/content/hypersensibilit%C3%A9-aux-ondes-%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques-amplifier-l%E2%80%99effort-de-recherche-et-adapter-la

 

Téléphonie 5G

https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/telephonie-5g-faut-il-s-inquieter-de-l-effet-des-ondes-sur-la-sante_3627619.html

https://www.who.int/peh-emf/publications/facts/fs304/fr/

 

Revue de veille du 28/11/19 par des étudiants du BDes Interaction Design 2e année –

Groupe I2A – animée par Florent MICHEL.

Article rédigé par Martin FOURNY et Coralie PICARD.

Accéder à la veille de la promotion Design d’interactivité :

http://library.lecolededesign.com/shared/MTE5MC44

Pour plus d’information sur la formation :

Instagram : https://www.instagram.com/inter.dsgn_lecolededesign/

Facebook : https://www.facebook.com/interdsgn

Twitter : https://twitter.com/interdsgn

Chaine Vimeo : https://vimeo.com/channels/interdsgn

Partager cet article

Articles liés

322 vues
Débat sur la collecte de données par les objets connectés
LES OBJETS CONNECTÉS ET LA COLLECTE DE DONNÉESmai 6, 2020 par Jade GAGNEPAIN
285 vues
revue de veille réaliser par Kenza Loussouarn et Morgane Loas
Assistant robotique et handicap moteurfévrier 24, 2020 par Morgane LOAS
380 vues
Le Cybertruck de tesla
Le Rapport entre Sci-Fi et Réalité.janvier 27, 2020 par Larsen LESTARD

Articles Populaires

Laisser un commentaire