Fair IT, vers des technologies plus équitables

Métiers
Programmes

L’utilisation de matériaux non-renouvelables nécessaires à la fabrication des téléphones impacte à long terme l’environnement. A titre d’exemple, l’augmentation de la demande actuelle en tantale, dont la moitié de la production est concentrée en RDC (République Démocratique du Congo) et au Rwanda, fait qu’« il n’y aura plus de tantale d’ici 75 ans ». A côté de cela, l’exploitation de ce type de matériau met en jeu des vies lors de l’extraction de ce métal.

 

Qu’est-ce que le fair it ?

 

De nouvelles technologies équitables

Le fair It, c’est l’équivalent du commerce équitable mais dans le domaine des technologies. L’idée est de concevoir, de fabriquer et de produire des produits tout en étant transparent sur la traçabilité, en prenant en compte la gestion des ressources et des matières premières, en garantissant le respect des droits de l’homme dans les usines des constructeurs, et en prenant en compte le recyclage et la fin de vie du produit.

 

Pourquoi c’est compliqué ?

 

Des conditions de travail qui ne respectent pas les droits de l’Homme

De nombreuses usines notamment en Asie ne respectent pas les droits de l’Homme puisque, généralement, les ouvriers qui y travaillent ne sont généralement pas qualifiés, les objectifs de productions sont impossibles à atteindre et la concurrence rude. Alors pour pallier à cette marge, les sous-traitants font travailler des ouvriers à des coûts extrêmement bas.

Les ouvriers chinois travaillant dans les usines de fabrication des Iphone gagneraient 450 dollars par mois en 2017.

schlafende_fabrik

https://www.nager-it.de/fr/problematik

 

Un contrôle difficile à distance

De plus, il est compliqué pour une entreprise française par exemple et a délocalisé sa production en Asie, de contrôler ce qui se passe dans ses usines.

Ce qu’il y a de pire, c’est que dans certaines usines en Asie, des accords sont faits entre les sous-traitants et les autorités locales : si les étudiants qui travaillent dans ces usines à côté de leurs études ne viennent pas travailler, ils n’obtiendront pas leur diplôme. De plus, dans beaucoup de ces pays, les ouvriers travaillent dans ces usines n’ont pas vu leur salaire augmenter depuis 2012 bien que l’Asie connaisse une forte inflation.

 

L’obsolescence programmée

Nous pourrions par ailleurs citer un géant tel Apple qui oriente ses pratiques dans un objectif purement économique. L’obsolescence programmée est une pratique permettant de forcer le renouvellement d’un achat en réduisant intentionnellement l’espérance de vie d’un produit. Cela passe par différents biais, comme le fait de fabriquer des ordinateurs portables dont l’intérieur en devient inaccessible.

 

Une envie de changer les choses

 

Le fair Trade Electronic

Comme l’a lancé Max Havvelar avec le commerce équitable et la création d’un label reconnu, Morgan Segui a décidé lui aussi de mettre en avant le commerce équitable dans le domaine des nouvelles technologies avec la création du concept de Fair Trade Electronics en 2012. La Fair Trade Electronics, c’est à l’origine un projet collaboratif dont l’objectif est de produire de l’électronique de manière équitable.

 

Fairphone, un bel exemple de fair it

Fairphone est un fabricant de smartphone qui se démarque en s’impliquant énormément dans le recyclage des matériaux, et se battant contre les mauvaises conditions de travail, le travail des enfants et l’obsolescence programmée.

Ils sont très transparents, au point de publier sur Instagram les coulisses en Afrique et en Asie où sont produits les smartphones ou extraits les matériaux. Ils communiquent énormément sur leurs objectifs et leur envie de vouloir changer les choses et se revendiquent comme un mouvement.

Fairphone lutte aussi contre l’obsolescence programmée en fabriquant des smartphones qui sont modulables dont les composants sont interchangeables selon nos besoins. En plus, le dernier smartphone le Fairphone 2 date de 2015, contrairement aux géants sur même secteur qui sortent des nouveaux modèles tous les ans.

Cependant, certains éléments font barrage à ce type de smartphone qui a du mal à trouver sa place sur le marché : il n’est pas à jour quant à la version Android, il est encore assez épais et le prix correspond au prix d’un smartphone haut de gamme. Donc un utilisateur favorise naturellement le smartphone mieux conçu et plus attrayant au lieu du Fairphone.

webshop_1428x1428_coral_1_2

https://shop.fairphone.com/fr/

 

Nager IT, un combat pour une souris plus équitable

Comme Fairphone, Nager IT est un fabricant qui se démarque par son engagement pour des conditions de travail juste et équitable. Ils se sont spécialisés dans la fabrication de souris d’ordinateur. Et pourtant, si cet équipement semble peu contraignant à produire, Nager IT nous informe que leur souris n’est actuellement qu’à 2/3 d’être complètement juste et équitable. Ceci s’explique par la grande diversité de composants à réunir lors de la fabrication de la souris. Notamment les composants comme les puces, lentille, encodeur rotatif, commutateur et certains métaux précieux sont d’une provenance inconnue, ce qui implique que Nager IT à des doutes sur les conditions dans lesquels ces composants ont été créés. Ainsi, depuis 2012, Nager IT a su progressivement atteindre un haut niveau d’équitabilité dans ses méthodes de production, mais a aussi conscience que du chemin reste à faire pour atteindre une souris 100% juste.

souris-nager-it

https://www.nager-it.de/fr/maus/bestellung

 

Intervenir sur place

Si l’on ne peut pas contrôler à distance ce qui se passe dans les usines en Asie, ou dans les exploitations minières en Afrique, il faut intervenir sur place. C’est ce que fait par exemple Fairphone aidé par des ONG comme Hivos, ou Stopchildlabor qui leur permettent donc d’intervenir sur le terrain et de prendre des initiatives à l’échelle locale.

dsc_0628-1680x565

https://www.fairphone.com/en/2017/11/15/closer-look-efforts-improve-cobalt-sourcing/

 

Un nouveau mode de consommation

En tant qu’utilisateur, et donc consommateur, on tient aussi notre part de responsabilité. Évoluer vers un mode de consommation plus équitable, c’est en autre s’orienter vers des marques qui seront plus sensibles à ce mode de fabrication. C’est aussi acheter moins souvent et réutiliser davantage. C’est aussi penser à la consommation en énergie de nos appareils, mais aussi de nos mails par exemple : stocker des mails dans les data center consomme énormément d’énergie : selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), les mails envoyés par une entreprise de 100 personnes représentent 13,6 tonnes de CO2 par an, l’équivalent de 14 vols allers-retours entre Paris et New-York. Il y a donc du travail à faire de notre côté aussi en tant que consommateur.

 

La réparation remise en valeur

Si l’on veut consommer plus responsable, des solutions sont à prendre en main. Passer par de la réparation par exemple au lieu de changer son smartphone tous les deux ans est une bonne résolution. De plus en plus de services en ligne proposent des réparations sur différents types d’appareils comme le fait Save (https://www.save.co/fr/fr). De cette manière, les métiers liés à la réparation dans le secteur des appareils numériques fait peau neuve.

 

Conclusion

Le Fair IT, c’est toujours un phénomène très complexe aujourd’hui.

Les produits 100% équitables se font extrêmement rares, et ne permettent pas non-plus de se trouver une réelle place sur le marché. Face à l’influence titanesque des géants du marché, le Fair IT a encore beaucoup à parcourir pour toucher des entreprises comme Huawei, Apple ou Samsung.

Les consommateurs ont aussi leur part de responsabilité. Ils seraient un excellent moyen de pression sur les grands groupes pour adopter un mode de consommation plus équitable.

Pour le respect de l’homme, combattez pour le Fair IT.

À vous de jouer.

 

Sources

Fairphone

Par L’Adn, « Fairphone, il n’est pas nécessaire de changer de portable tous les ans », David-Julien Rahmil, publié le 05/10/18, consulté le 08/01/19, https://www.ladn.eu/tech-a-suivre/fairphone-ethique-durable/

Par Fairphone, mis à jour en 2019, consulté le 05/01/19, https://www.fairphone.com/fr/nos-objectifs/

FuturaTech, « Fairphone 2, le smartphone équitable et modulaire, disponible en France », publié le 29/09/17, consulté le 06/12/18, https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/smartphone-fairphone-2-smartphone-equitable-modulaire-disponible-france-57415/

Geekonwek, « Le Fairphone, une fausse bonne idée », écrit par Paul, publié le 07/02/18, consulté le 23/01/19,

https://geekonweb.fr/fairphone-fausse-bonne-idee-pourquoi-ne-percera-pas.html

 

Nager IT

Par Nager IT, mis à jour en 2019, consulté le 20/12/18, https://www.nager-it.de

 

Fair Trade Electronic

Par objetconnect.net, « Le fair trade electronic ouvre les objets connectés au commerce équitable », par Jeanne D., publié le 25/01/16, consulté le 26/12/18, https://www.objetconnecte.net/fair-trade-electronic-commerce-equitable-2501/

Par MarcelGreen, « Quand le commerce équitable s’attaque à l’électronique », auteur inconnu, publié le 20/11/12, consulté le 20/12/18, http://www.marcelgreen.com/article/Quand-le-commerce-equitable-s-attaque-a-l-electronique-3406#.XDtm4ad7TOQ

Par BnpPariBas, « Construire un future économique équitable grâce à la technologe », écrit par Théo Roux, publié le 23/06/17 consulté le 20/12/18, https://atelier.bnpparibas/smart-city/article/construire-futur-economique-equitable-technologie

Par ConsoGlobe, « L’électronique équitable, des produits high-tech plus respecteux de la planète », publié le 09/07/12, consulté le 20/12/18, https://www.consoglobe.com/electronique-equitable-high-tech-respectueux-planete-cg

Le Monde, « Après le chocolat, voilà l’électronique équitable », publié le 06/06/12, consulté 06/12/18, http://alternatives.blog.lemonde.fr/2012/06/06/fair-trade-electronics-morgan-segui-electronique-diode-equitable/

 

Autres

Green IT, « iPhone revolt, il y a un pépin dans l’Apple », écrit par Frédéric Bordage, publié le 03/11/17, consulté le 06/12/18, https://www.greenit.fr/2017/11/03/iphonerevolt-y-a-pepin-lapple/

RFI, « Vers un approvionnement du minerai de plus en plus responsable », par Claire Fages, publié le 18/05/18, consulté le 06/12/18, http://www.rfi.fr/emission/20180418-vers-approvisionnement-minerais-plus-plus-responsable

 

Partager cet article

Articles liés

109 vues
Le quantified self, mesurer les dangersjanvier 30, 2019 par Théotim AUGER
79 vues
Culture et numérique par Hugo PREVOST
58 vues
daniele-riggi-635135-unsplash
L’Économie Sociale et Solidaire par Théo MONNIN

Articles Populaires

Laisser un commentaire