L’Intelligence Artificielle et les services

Métiers InteractivitéVeille
Programmes Interactivité

L’intelligence artificielle est un concept source de fantasmes. Dans l’imaginaire collectif, il évoque tout de suite une vision futuriste d’une société robotisée. Pourtant, l’intelligence artificielle est déjà bien ancrée aujourd’hui, notamment dans le milieu financier ou médical. Elle peut en effet être un outil précieux pour optimiser les services mais peut aussi soulever des questions morales et éthiques. Va t-elle devenir un incontournable du secteur tertiaire ?

L'Intelligence Artificielle fantasmée

 

Pour rappel, l’intelligence artificielle est définie comme “l’ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence humaine” (Larousse, 2018).

De l’Antiquité à aujourd’hui, en passant par le siècle des Lumières, des techniques ont été élaborées. On pense bien sûr à la calculatrice élaborée dès le XVIIe mais aussi au GPS, développé à la fin des années cinquante au MIT. C’est à cette période que le machine learning et le deep learning tels qu’on les connaît aujourd’hui vont réellement prendre leur essor. Le principe repose sur la mobilisation d’algorithmes pour que la machine apprenne et s’améliore de façon autonome. Un des exemple les plus marquants de cet apprentissage automatisé face à l’intelligence humaine est le match d’échec de Deep Blue, un super ordinateur, contre Kasparov en 1997. Il s’agit d’un point de rupture, puisque la machine va gagner contre le Russe à un jeu où la machine échouait sur un point fondamental: la stratégie, cette capacité d’intuition. La machine aurait-elle ainsi dépassé l’Homme ? C’est en tout cas les craintes qu’inspirent l’intelligence artificielle. Paradoxalement, elle est omniprésente aujourd’hui. Elle peut même s’avérer un outil intéressant pour optimiser certains services.

 

C’est le cas par exemple dans le domaine médical. Pour lutter contre la maladie de Parkinson, Microsoft a par exemple présenté en 2017 la montre “EMMA”. Elle est composée de moteurs-vibrations permettant de réduire les tremblements des patients atteint de la maladie incurable.

Dans le domaine des services publics, l’IA peut s’avérer pertinente notamment pour la DGAL (Direction générale de l’alimentation) pour cibler les commentaires laissés sur des plateformes telles que La Fourchette ou Trip Advisor, afin de cibler le contrôle des inspecteurs sanitaires.

En ce qui concerne, les services financiers, l’IA pourrait favoriser l’automatisation intelligente et l’amélioration des interactions. Notamment en matière de prévention des fraudes et des cyberattaques.

Google Home

À l’échelle individuelle, nous avons déjà des interfaces vocales qui composent notre quotidien, qu’il s’agisse de Siri ou d’Alexa. Quand à Google Assistant, les algorithmes peuvent passer des coups de téléphone à notre place, sans que l’interlocuteur ne s’en rende compte. C’est typiquement ce genre d’innovations qui peut effrayer et engendrer un certain scepticisme face à l’IA, tellement elle semble proche de l’intelligence humaine. On peut dans ce cas parler de “vallée dérangeante” ou “vallée de l’étrange”, concept invoqué par le roboticien japonais Masahiro Mori en 1970. Il s’agit du seuil où plus un robot androïde ressemble à l’Homme, plus ses imperfections paraissent monstrueuses.

Quand l'aspect humain devient monstrueux

Bien que nous soyons souvent sceptiques et méfiants à l’égard de l’Intelligence Artificielle, elle fait déjà partie de notre quotidien, et cela nous arrange même. L’IA est là pour adapter des services à nos goûts et à nos besoins. Elle facilite des tâches qui sont autant désagréables pour le client que pour celui qui le sert jusqu’à remplacer celui-ci. Cette technologie supprime-t-elle pour autant des emplois? Oui, mais elle en crée d’autres, puisqu’elle demande à être en permanence mise à jour et réinventée.

Jusqu’au jour où, peut-être, l’IA sera capable de créer l’IA…

 

Pour en savoir plus:

Exemple d’appel téléphonique en IA (réservation chez un coiffeur):

https://www.koreus.com/video/google-assistant-rdv-coiffeur.html

L’IA dans la finance:

https://atos.net/fr/blog/emergence-de-lintelligence-artificielle-dans-les-services-financiers

L’IA dans la médecine:

https://experiences.microsoft.fr/business/intelligence-artificielle-ia-business/medecine-du-futur-ia/

L’IA dans les services publics:

https://www.usine-digitale.fr/article/six-projets-d-ia-pour-ameliorer-les-services-publics.N773129

Plus sur le Deep Learning:

https://www.lebigdata.fr/deep-learning-definition

Plus sur la Vallée de l’Étrange:

https://lejournal.cnrs.fr/articles/petit-detour-par-la-vallee-de-letrange

Définition détaillée de l’IA:

https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/intelligence_artificielle/187257

 

 

 

Noémie Elkholti et Emilie Schaefer

Partager cet article

Articles liés

52 vues
Gant retour d'effort HaptX par AxonVR pour la réalité virtuelle
Retour d’effort haptique et tactilejanvier 16, 2019 par Victor PÉROUSE
174 vues
fun-theory-e1459440343480
Le Numérique et la Villedécembre 22, 2018 par Julie THIERRY
156 vues
IDÉATION CHEZ PASOdécembre 12, 2018 par Simon HEURTEBISE

Articles Populaires

Laisser un commentaire