L’essor de l’E-sport

Métiers
Programmes

Les débuts de l’E-sport commencent des 1990, entre autre grâce au jeu Quake. Ces premiers événements ne sont « que » des rassemblements de plusieurs dizaines de personnes. Ces derniers ramenaient leur propre ordinateur et s’affrontaient en LAN (Local Area Network). Puis avec la sortie d’autres jeux propices à l’E-sport, tel que Starcraft ou encore Trackmania, l’E-sport s’est diversifié sur plusieurs autres styles de jeu.

L’arrivée d’internet, et avec lui des plateformes de diffusions, ainsi que des consoles de salon ont permis de populariser les jeux-vidéos, et avec eux l’E-sport. Cela a fait émerger de nouveaux métiers, celui de joueur professionnel ou bien de streamer. Avec cet élan rassemblant plusieurs millions de personnes, des acteurs majeurs s’intéressent à cette nouvelle discipline.

L‘E-sport concerne aussi les jeux mobiles et ainsi Alphabet Inc, le conglomérat détenant Google et ses services, vient d’investir 120 millions de dollars dans une société chinoise, Chushou. C’est une société qui propose une plateforme de streaming de jeux mobiles, et plus particulièrement de jeux compétitifs. Cette dernière a déjà attiré plus de 8 millions de streamers. Leur objectif étant d’aider la plateforme a se développer en Chine et à l’international.

05 janvier 2018 – http://www.jeuxvideo.com/news/772751/google-investit-dans-l-esport-mobile-en-chine.htm

 gc
Mais la société californienne n’est pas la seule à s’intéresser à l’E-sport, de célèbres clubs de sport (NBA, L1, Premier League) sont aussi attirés et certains ont même créés leur propre équipe (Golden States Warriors, PSG, Manchester City).

Ainsi le PSG s’est lancé dans l’E-sport en Octobre 2016 en s’associant avec Webedia, une entreprise spécialisée dans les médias en ligne. Le président du PSG ayant pour but de faire du PSG une marque globale, a décidé d’investir dans l’e-sport dans l’intention d’aller chercher une population qui pourrait adhérer à la marque.

10 Janvier 2018 – http://www.lepoint.fr/sport/on-espere-que-l-e-sport-prendra-toute-sa-place-au-psg-10-01-2018-2185260_26.php

team e-sport des golden states warriors

Comme écrit plus haut le PSG n’est pas le seul club à s’être lancé dans l’E-sport. Et pour cause, les recettes de l’E-sport (850 millions de dollars cette année) sont estimées à 10 milliards de dollars en 2030. Cette année plus de 100 millions de dollars ont été distribués aux gagnants des compétitions. Ces chiffres peuvent paraître démentiels pour une discipline encore méconnue du grand public. Cependant, la finale mondiale du jeux-vidéos League of Legends a réussit à remplir un stade olympique, rassemblant ainsi plus de 40.000 personnes. Elle était aussi diffusée en direct et à réunit plus de 60 millions de spectateurs uniques.

04 Janvier 2018 – http://www.lepoint.fr/sport/jeux-video-l-e-sport-en-pleine-croissance-08-12-2017-2178103_26.php

epalive888079-3237383

 

 

Malgré des rémunérations de plus en plus faciles et importantes, les principaux revenus de la majorité des joueurs e-sport restent les plateformes de streamings (YouTube, Twitch) grâce aux dons ou aux publicités.

Certains acteurs déjà présents dans l’E-sport essayent de facilité l’arrivée de cette discipline. Que ce soit un streamer qui sponsorise un joueur professionnel ou encore une chaîne de télévision qui ne diffuse que de l’E-sport.

06 Janvier 2018 – https://www.lequipe.fr/Esport/Actualites/Esport-adrien-zerator-nougaret-sponsorise-un-joueur/864342

08 Janvier 2018 – http://www.gameblog.fr/news/72810-es1-la-chaine-100-esport-a-une-nouvelle-date-de-lancement-et

 

 

L’E-sport étant une discipline naissante, certains points importants à son succès auprès du grand public posent encore problèmes. L’un de ce derniers est le nombre de d’événements organisés par différentes structures, de ce fait il peut y avoir plusieurs champions sur un seul et même jeu.C’est pour le moment le point faible de l’E-sport, il n’existe pas de structure officielle pour le représenter. C’est une des raisons pour lesquelles la fédération mondiale de Jeux Olympiques ne l’a pas encore accepté.

Malgré cela, l’OCA (Comité Olympique Asiatique) a annoncé sa volonté d’intégrer l’E-sport au programme des jeux asiatiques de 2022.

22 /01/2016 – http://www.lepoint.fr/sport/jeux-video-l-e-sport-en-pleine-croissance-08-12-2017-2178103_26.php

22/05/2017 – https://www.la-croix.com/Sport/Ce-sport-derange-monde-sportif-2017-05-12-1200846649

lesport-aux-jeux-olympiques-de-paris-2024-1024x605-1

Pour élargir le sujet :

vidéo :

http://www.lemonde.fr/videos/video/2017/12/16/verra-t-on-un-jour-l-e-sport-aux-jeux-olympiques_5230841_1669088.html?xtmc=e_sport&xtcr=10

Partager cet article

Articles liés

69 vues
Le sans-contact (RFID)janvier 19, 2018 par Lucie MARÉCAILLE
45 vues
L'économie collaborative et le numérique
L’économie collaborative et le numériquejanvier 16, 2018 par Morgane THOMAS
58 vues
flower_power_la_culture_pop_carreres_de_lumieres
Muséographie et numérique par Luna AZIBEIRO

Articles Populaires

Laisser un commentaire