Les habitacles connectés

Métiers InteractivitéVeille
Programmes Interactivité

Avec l’essor des voitures autonomes et les technologies qui se perfectionnent comme la reconnaissance vocale ou encore la réalité augmentée, les constructeurs automobiles se questionnent de plus en plus sur la place des passagers dans les véhicules. Comment s’occuper si nous n’avons plus à conduire ? Comment utiliser efficacement les technologies à notre disposition pour faciliter la conduite ?

La navigation sur écran dans la voiture

Après les boutons, les molettes et les touchpads, d’autres moyens de naviguer sur son tableau de bord deviennent possibles.

Il est déjà possible d’essayer Android Auto, le logiciel de Google adapté à tous les véhicules. En rentrant dans sa voiture, on connecte son téléphone qui se lie directement avec la tablette présente dans le tableau de bord. Il est alors possible d’accéder aux applications utiles en conduite (GPS, musique et appel) via une interface tactile. Pour faciliter son utilisation, l’interface d’Android a été simplifiée pour faciliter la prise d’information et donc augmenter la sécurité en évitant de passer trop de temps à déchiffrer l’interface. Si votre véhicule n’est pas équipé d’écran tactile pas de problème : une application est disponible sur téléphone et permet de retrouver les interactions possibles avec Android Auto.

androidauto

Les téléphones étant maintenant majoritairement équipés d’un assistant vocal, et certains véhicules aussi, il est maintenant possible d’effectuer des commandes vocales tout en conduisant. Ce système est très intéressant, car il est le seul permettant au conducteur de garder ses deux mains sur le volant et l’oeil sur la route. C’est aussi la solution la plus rapide pour écrire des SMS. Ce système est pour nous un des plus prometteurs. En effet, le seul bémol est d’ordre technique : il arrive que les commandes vocales soient mal interprétées. Mais cette technologie s’améliore vite et nous lui promettons un bel avenir.
Enfin, nous verrons certainement arriver les commandes gestuelles. Elles pourront être utilisées pour effectuer des raccourcis comme changer la musique, couper le son, répondre à un appel… Ce sont des gestes très rapides et simples à effectuer, qui ne demandent pas un regard vers l’écran, c’est donc moins dangereux que les systèmes tactiles ou physiques (boutons, molettes…).

bmwgesturecontrol

 

 

Les différents types d’affichage
Outre les désormais traditionnels tableaux de bord avec écran intégré servant de base pour la navigation, la gestion des menus et du GPS, les affichages tête haute ou HUD (Head Up Display) prennent de plus en plus place dans les habitacles de véhicule.

À la base présents dans les cockpits d’avion de chasse afin d’offrir de plus nombreuses informations aux pilotes sans détourner leur attention de l’environnement extérieur ils ont désormais trouvé une place toute justifiée au sein des tableaux de bord de nos véhicules du quotidien.

Outre les marques tels que Peugeot ou BMW qui intègrent ces dispositifs directement dans leurs produits, des projets de crowd founding comme Navdy commencent aussi à voir le jour, mêlant en plus des fonctionnalités de l’affichage tête haute, un capteur de mouvement et une commande vocale afin d’interagir avec le produit.

Cependant, bien que très intéressant dans la lisibilité et la volonté de faciliter la conduite, l’ajout d’autant d’informations à traiter représente autant de temps de réaction supplémentaire afin de pouvoir les traiter.

navdy

Au CES 2017, BMW nous a présenté un tout nouveau système d’affichage : le HoloActive Touch. Il s’agit d’une interface vue en 3 dimensions avec laquelle il est possible d’interagir. Grâce à la technologie de la compagnie UltraHaptics, l’utilisateur a un retour haptique lorsqu’il clique sur l’interface affichée en 3D. Ce système n’est pour l’instant qu’à l’état de prototype. Bien qu’étant innovants, cependant, nous pensons qu’un écran en 3 dimensions aurait tendance à trop attirer l’attention du conducteur. De plus ce système de navigation présente les mêmes inconvénients que les autres systèmes tactiles ou physiques, à savoir que le conducteur n’a qu’une main sur le volant et le regard dirigé vers l’écran.

airbusconnecte

En sortant du domaine de l’automobile, les habitacles connectés concernent aussi d’autres types de véhicules. C’est le cas de cet avion construit par Airbus. Cet engin est destiné à être utilisé par des élèves apprenant le pilotage. L’idée est que chaque apprenti possède une tablette sur laquelle il peut préparer son vol au sol, connaitre des données pendant l’exercice et l’utiliser pendant le débriefing avec son instructeur pour approfondir certains points.

 

Les innovations majeures du secteur automobile

Certaines innovations vont changer notre façon de voir les informations et d’interagir au sein de notre véhicule.

C’est le cas par exemple des voitures sans rétroviseurs. À la place seront placées des caméras dont l’affichage se fera au niveau du tableau de bord. Cette technologie permet de supprimer les angles morts et d’avoir une vision nocturne. Cependant, il est possible que la multiplication des écrans sur le tableau de bord perturbe l’attention du conducteur, surtout de nuit.

camera-retroviseurs

 

 

L’habitacle des voitures autonomes

driverlesscarinterior

Google, Tesla ou encore Uber, plusieurs sociétés se sont lancées dans l’élaboration de voitures autonomes. Chacunes d’entres elles demandent la présence plus ou moins importante du conducteur pour contrôler le véhicule : Alors que le véhicule de Tesla à besoin d’un conducteur en milieu urbain, la Google, Car n’a même pas de volant. Les constructeurs réfléchissent alors aux design des habitacles afin d’occuper et de créer en environnement agréable pour le passager. On retrouve le plus souvent une multitude d’écran, des sièges pivotable et réglable, la possibilité de s’allonge.
Finalement, nous observons que nos façons de conduire et de nous conduire dans un véhicule sont directement déterminées par les technologies utilisées et les systèmes mis en place pour interagir avec le véhicule. Avec les innovations qui sont sur le point de se démocratiser, nous pouvons nous attendre à de grands changements.

 

Article coécrit par Chloé BigorreAntoine Boucher et Raphaël Duclos, tous étudiants en 3e année en design d’interactivité.

Partager cet article

Articles liés

1517 vues
wide-open
Capture de mouvements et usagesjuin 30, 2017 par Juliette PAUGAM
214 vues
lobby_fonctions_draw
Les objets connectées et la domotiquejuin 29, 2017 par Pierre PHILOUZE
219 vues
L'une d'elles
Les serious game par Chloé BIGORRE

Articles Populaires

Laisser un commentaire