L’humain augmenté

Métiers
Programmes

Coeur Artificiel, prothèses bionique, objets connectés, nombreuses sont les technologies liés au corps humain.

pro

 De nos jours l’on devient capable de combler des handicaps grâce à des prothèses ou des puces électroniques permettant d’améliorer les conditions des personnes souffrant de handicape.. Cependant, les recherches vont au-delà, l’on cherche non plus seulement à “réparer “ l’Homme, mais à “l’augmenter” en le rendant supérieur à la norme.

Quels sont les différences entre l’Homme réparé et l’Homme augmenté? A quoi ressemblera l’Homme 2.0? Quels sont les questions technologiques, scientifique mais aussi social et éthique que posent ces avancées?

 

L’implant rétinien IMS permet aux aveugles de retrouver une vue partielle.

31c26b70-9602-11e1-a519-10040b45a524-493x328Développé par la société allemande Retina Implant AG depuis 2003 , l’implant rétinien alpha IMS est une micro puce totalement invisible de l’extérieur qui vient se loger derrière la rétine du patient et qui est connecté au nerf optique. Il retranscrit les signaux captés en un signal spécifique décodable par le cerveau et par l’intermédiaire d’un boîtier. Seul un câble fin  est visible à l’œil nue permettant de relier la puce au boîtier.

Ce dispositif permet au patient de retrouver une vision partielle, c’est-a-dire qu’il permet de percevoir la lumière.  Il améliore considérablement le quotidien des personnes aveugles car il permet de lire le courrier, de faire des taches quotidiennes etc.

 

Source: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/05/04/18121-avec-implant-retinien-aveugles-retrouvent-vue

La prothèse bionique Darpa : une prothèse contrôlable par la pensée

prothese-darpa

Johnny Matheny, qui a perdu son bras à la suite d’un cancer, a été le premier homme a profité de cette prothèse.

Elle s’accroche sur un socle qui est implanté sur l’os et est capables de detecter et d’analyser les signaux transmis par les nerfs et les muscles.

Au début, pour effectuer un simple mouvement, le patient doit y penser très fort, mais avec beaucoup de temps et de rééducation, les mouvements simples s’effectuent quasi-automatiquement.

Cela va encore plus loi, Des chercheurs  de la darpa sont entrain d’expérimenté des prothèses permettant au patient de ressentir la sensation de toucher.

Source:

http://www.fredzone.org/la-darpa-a-cree-une-prothese-de-bras-controlable-par-la-pensee-443#utm_source=feed&utm_medium=feed&utm_campaign=feed

https://www.youtube.com/watch?v=sk1NkWl_W2Y

De la guérison vers l’augmentation…

Aujourd’hui , et comme depuis toujours, l’homme cherche non pas seulement la simple guérison, mais l’augmentation pour être supérieur, plus fort, plus intelligent.

Nous parlons alors de Transhumanisme. Le transhumanisme est  un  mouvement culturel et intellectuel prônant l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains.

 

Supernumerary Robotic Limbs ( SRL) : un exosquelette extension de corps

Des chercheurs du MIT ont misupernumerary-robotics-limbs-srl-concept-mit-1s au point  en 2014 un exosquelette extension de bras permettant de doté l’utilisateur d’une paire de bras supplémentaire. L’appareil peut permettre par exemple d’ouvrir une porte lorsqu’on à les bras occupé, ou alors de soulever des objets lourds.

Le dispositif est très léger et s’attache aux épaules ou aux hanches afin de laisser la place à l’utilisateurs d’effectuer des mouvements avec ses membres naturels sans être gênés .

Ce n’est encore qu’un prototype et les chercheurs réfléchissent sur un exosquelette contrôlable par la pensée, ou alors pouvant mémoriser des routines comme l’utilisation de certains outils.

Les recherches ont été pour une grande partie financé par Boieng afin d’améliorer les conditions de travails de ses employés.

Source : http://www.gurumed.org/2014/06/04/besoin-dune-paire-de-bras-en-plus-le-mit-une-solution-vidos/

Tissus cyborg: les premières fusions homme-machine

16754482_1282462805146534_897067558_n

Charles Lieber, biochimiste américain à créer des cellules humaines renfermant des capteurs électroniques. Il les appelle les « tissus cyborg » et font référence aux robots humains de la science-fiction. Ses cellules peuvent être très utile à la recherche ou bien la médecine. Ils ont intégré des minuscules fils de silicium et des transistors pas plus gros que des virus à une sorte d’éponge faite de biomatériaux comme le collagène. Ils ont créer différents types de cellules humaines : cardiaques et musculaires. L’intrusion de ses composant dans l’organisme ne le perturbe pas, ils se comportent comment leur équivalent naturels. Dans la médecine ses « tissus cyborg » pourrait aidé. On pourrait testé des médicaments sur des reproduction d’une partie de métabolisme d’un organisme entier. Ou bien en utilisant les composant électronique pour détecter un environnement propice aux phénomènes inflammatoires ou au développement des tumeurs. Charles Lieber et ses collègues souhaitent communiquer avec les circuits des cellules. Par exemple en les incitant à libérer des médicament ciblée et aussi pousser les cellules malades à se régénérer.

Source: http://www.slate.fr/story/65255/tissus-cyborg-fusions-homme-machine

Bionic Yourself, l’implant connecté pour suivre son activité et sa santé

bionic-yourself-v2-0

Le projet Bionic Yourself V2.0 est un petit appareil connecté, à implanter dans le bras. Dans un boîtier compact on peut y retrouver de multitudes de capteurs différents pour mesurer son activité et différentes constantes de santé. On y trouve : un capteur EMG pour mesurer l’activité bioélectrique musculaire, un accéléromètre pour capter les mouvements et donc l’activité, un capteur EMF, un détecteur de champ magnétique, un capteur de température, un moteur vibrant, une série de LED servant d’interface par transparence à travers la peau, un module RFID, une puce Bluetooth pour communiquer sans fil avec un smartphone, un capteur d’humidité pour contrôler l’étanchéité de l’appareil, une batterie avec un système de chargement sans fil. L’appareil Bionic Yourself s’inscrit dans le mouvement du quantified self en proposant de mesurer l’activité de l’utilisateur, qu’il pourra consulté sur sont téléphone. En plus de consulté ses informations physiques la puce peut interagir avec le monde extérieur comme par exemple enregistrer des mouvements de bras pour allumer les lumières de la maison. Le projet Bionic Yourself est plus que un capteurs c’est un implant. Mais la société d’aujourd’hui est telle prête a s’implanter des capteurs ?

Source: http://webdesobjets.fr/objets-connectes/bionic-yourself-implant-connecte-activite-sante/

Les AirPods ne sont pas que des casques, ils sont les premiers Implants d’Apple

3063955-poster-p-1-earbuds-are-the-first-aural-implantApple on des nouveaux écouteurs sans fils, les AirPod, Mais se sont dans les premier implants auditifs pour tous. Ils peuvent se porter comme des lunettes comme ils sont discrets nous pouvons les utilisé toute la journée. Au premier abord ce ne sont que les mêmes écouteurs d’Apple mais sans fil. Mais ils servent plus que à écouter de la musiques. Si vous attendez un sms important mais que vous êtes en réunion donc que vous ne pouviez pas sortir votre téléphone, vous entendrez le message dans vos oreilles. Contrairement à la vision, l’ouïe est omnidirectionnelle. Les yeux ne peuvent regarder un seul endroit à la fois. On peut facilement entendre plusieurs choses à la fois.

L’audio est le meilleur canal d’informations passive. Écosystème que Apple va créer autour de AirPod va nous améliorer la vie quotidienne et nous permettre de nous en servir constamment. Vous serez constamment connecté, mais après il y aurait un risque de dépendance avec ce genre de service

Source: https://www.fastcoexist.com/3063955/airpods-arent-headphones-theyre-apples-first-implants?partner=rss

 

Deus Ex – Mankind divided

maxresdefault2

Ce nouveau volet de la série de jeux d’aventures cyberpunk s’intéresse à la question du transhumanisme, l’amélioration de l’homme par la technologie. Si le précédent opus introduisait  l’augmentation de l’Humain par des implants pour booster ses capacités physique et mentales, celui ci apporte un nouveau point de vue, celui des non-augmentés.

Dans Mankind Divided, nous avons un monde où cela vire au cauchemar. Les« augmentés » sont perçus comme une bombe à retardement, on commence par vouloir les mettre dans un coin, et cela entraîne des mesures extrêmes. Un apartheid mécanique qui vient profondément diviser la société.

La thématique de la série semblait fantaisiste à ses début en 2000, cependant aujourd’hui ce thème rattrape notre réalité au point de pouvoir imaginer voir arriver certains prothèses imaginées dans Deus Ex d’ici les prochaines années.

 

Augmented Future – Open Bionics × Deus Ex × Razer

L’équipe derrière Deus Ex veulent faire de leur jeu vidéo une réalité et en même temps résoudre un problème très important avec le développement d’un bras bionique inspiré de l’univers cyberpunk de Deus ex Mankind Divided.

L’équipe Deus ex ont créé un partenariat avec la compagnie de jeux Razer et Open Bionics une start up anglaise qui développe à bas prix des prothèses de bras grâce à l’impression 3d.

En utilisant leur expertise dans la conception de direction artistique pour leur série les créateur de Deus ex ont désigné une prothèse de bras futuriste basées sur celle du héros du jeu, Adam Jensen. Leur but est d’apporter un autre sens à la prothèse, un objet qui n’est pas seulement médical mais qui soit par lui même un objet de mode.

Hugh Herr, l’homme « bionique »

Après un grave accident de montagne, l’ingénieur américain Hugh Herr s’est vu amputé des deux jambes. Depuis ce jour, il n’a qu’une seule idée en tête : rendre leur mobilité aux personnes handicapées. Fondateur du Centre de Bionique Extrême et professeur de biophysique, il travaille à la création de prothèses personnalisées munies de capteurs permettant d’adapter le mouvement à l’environnement du patient, de plus ces prothèses sont créés spécifiquement pour chaque utilisateur afin d’éviter toute douleur éventuelle quand le patient porte toute la journée sa prothèse. La mobilité qu’offre alors cette prothèse à Hugh herr est impressionnante, il se déplace de façon naturelle et grimpe deux par deux les marches d’escalier au point où la seule différence, avec des personnes ne souffrant pas de cet handicap, est l’aspect esthétique.

 

The Real Bionic Man

iiii

Johny a été diagnostiqué du cancer en 2005, il se voit dans l’obligation de lui amputer un bras pour rester en vie.

En 2016 il devient la première personne aux Etats Unis à participer à un programme pour expérimenter une prothèse qui réplique de façon cohérente le bras et la main humaine.

Cette prothèse fonctionne grâce à un implant relié à l’os du patient qui sert à imbriquer la prothèse au bras.

La vidéo nous montres alors en situation réelle l’utilisation de la prothèse, on le voit contrôler avec précision son nouveau bras pendant la préparation d’un repas.

Si la prothèse offre pour le moment uniquement des fonctionnalités encore rigides et limités, elle est un espoir pour voir dans le futur des prothèses encore plus développées qui répliquerait de la manière la plus fidèle possible

 

 

 

Partager cet article

Articles liés

1642 vues
wide-open
Capture de mouvements et usagesjuin 30, 2017 par Juliette PAUGAM
156 vues
smartphones
La musique à l’ère du numériquejuin 29, 2017 par Valentine MILLIAND ROUX
216 vues
lobby_fonctions_draw
Les objets connectées et la domotique par Pierre PHILOUZE

Articles Populaires

Laisser un commentaire