L’économie collaborative et numérique

Métiers Interactivité
Programmes Interactivité

Article écrit par : Pierre Thomazeau, Paul Perusat, Maxime Liquard.

 

En plein essor, l’économie collaborative tend à faire évoluer le modèle socio-économique et concurrence les activités traditionnelles.
L’économie collaborative regroupe tous les acteurs de la consommation collaborative et désigne donc les différents acteurs permettant aux consommateurs d’échanger ou partager des biens et services. La notion d’économie collaborative sous-entend à la base la présence d’une volonté d’échange et de collaboration.


Le numérique a permis l’extension des plateformes collaboratives numérique et de grands groupes ont vu le jour tel que Uber, Blablacar et AirBnb, mais aussi de plus petites structures qui gardent de grandes valeurs comme pour la rencontre entre particuliers et la participation d’un projet.

Nous pouvons souligner la série de documentaires Collaborative Cities réalisés par Maxime Leroy, ancien étudiant du Bachelor design d’interactivité.

 

Blablacar est l’une des plateformes françaises les plus connues, avec un chiffre d’affaire de 96 Millions d’Euros et 10 Millions d’utilisateurs au sein de l’Europe.

 

La rencontre peut se faire dans la location d’appartement qui se développe beaucoup depuis plusieurs années. En effet il est très facile de louer une chambre ou un appartement pour seulement quelque jours. Le tourisme c’est grandement amélioré grâce à ce système très simple et rapide de commande. AirBnb est le groupe qui a le monopole de ce marché.

7393802-11387642

Basé à San Francisco en Californie, AirBnb est une plateforme communautaire dans la location d’ appartement. Plus de 2 millions de logements et plus de 60 Millions voyageurs partout dans le monde.

Nous pouvons choisir un appartement sans croiser le propriétaire pour une remise des clés, mais à l’inverse nous pouvons choisir un appartement où l’habitant est présent, afin connaître quelqu’un de local, faire connaissance d’une part, et d’autre part, avoir des renseignements sur des lieux, la ville.

De plus petits systèmes proposent aussi ce service de logement chez l’habitant, et même de pouvoir planter sa tente dans le jardin comme le propose Gamping.

Gamping est une plateforme, qui permet aux utilisateurs de mettre à disposition son jardin, afin que d’autres utilisateurs puissent y venir planter leur tente. Le service peut être gratuit ou demander une légère compensation financière de la part des campeurs. Ce service insiste sur les valeurs de rencontre et de partage entre campeurs et propriétaires que véhicule le service.

Bien sûr d’autres modèles d’économie collaborative existent. Certains mêlent financement et social. Par exemple la ruche qui dit oui, basée sur un modèle existant avant le numérique, le but est de souscrire à un abonnement qui permet l’accès à un panier de légumes de saison produit localement. Certes le risque est de manger des choux tout l’hiver, mais ce n’est pas la principale préoccupation. Cela aide le producteur et lui apporte un soutient locale solide, qui lui est cher et pour ce qui est du particulier, il soutient une agriculture locale et ses valeurs.

La ruche qui dit oui ! est l’une des coopératives alimentaires ayant pour but de faire vivre les petits agriculteurs locaux, tout en livrant des produits frais aux cotisants.

Être au coeur d’un projet, l’un des maillons porteurs, est gratifiant pour soi et pour le projet en question. Ce genre d’économie collaborative a permis à de nombreux particuliers de pouvoir vivre leur projet et de se lancer. Ce qui était de l’ordre du réseau plus familial devient international grâce au numérique.

Se sentir utile sans de réel retour, pour certains projets, c’est de pouvoir participer à un projet en faisant des dons d’argent à un projet comme ce que propose Kickstarter, KissKissBankbank et bien d’autres. D’autres plateformes, plus spécialisées ont pris part sur ce marché, comme Touscoprod, spécialisé dans le cinéma, ou bien Younited crédit qui permet du prêt d’argent entre particuliers. Mais pour que cela se fasse en bonne et due forme le donateur doit savoir dans quoi il s’engage, il faut une transparence totale, le numérique permet cette transmission facile d’information et d’évolution sur le projet.

Touscoprod est une plateforme française de financement participatif, sa particularité est d’être spécialisée dans un domaine, celui du cinéma. La majorité des projets sont des courts métrages; tout juste diplômé, les étudiants envahissent la plateforme, pour produire leurs projets à moindres coûts.

Malgré cet élan et l’expansion exponentielle de ces différentes plateformes, on observe certaines limites. Certaines plateformes ont une quasi-exclusivité du marché, on retrouve d’ailleurs les deux plus grosses plateformes que sont Über et AirBnb, ayant le monopole de leur secteur respectif que sont le partage de biens immobiliers et le transport. Or cela empêche ou diminue parfois la croissance de petites plateformes, plus enclin à véhiculer les valeurs prônées par  l’économie participative, que ces grosses multinationales au chiffre d’affaires monstrueux.

On peut donc parfois avoir affaire à un.    

Écrit par Pierre Thomazeau, Paul Perusat, Maxime Liquard

Partager cet article

Articles liés

3516 vues
wide-open
Capture de mouvements et usagesjuin 30, 2017 par Juliette PAUGAM
340 vues
lobby_fonctions_draw
Les objets connectées et la domotiquejuin 29, 2017 par Pierre PHILOUZE
322 vues
L'une d'elles
Les serious game par Chloé BIGORRE

Articles Populaires

Laisser un commentaire