Numérique et Handicap

Métiers InteractivitéVeille
Programmes Interactivité

Cette article est une synthèse de la revue de veille du 23 Novembre 2016 – Formation design d’interactivité 3e Année. Par Louise Gazeau, Anastasia Pescheux-Sergienko et Diane Coumailleau. 

Selon la loi française, on peut définir ce qu’est le handicap  comme “toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société” , bien que la réalité se cachant derrière ce mot est bien plus complexe : il faut prendre en compte les limitations liées à “des fonctions physiques ou mentales et structures anatomiques, lesquelles se situent au plus près des organes; celle des activités, dont la limitation désigne les difficultés de réalisation des actes concrets, plus ou moins complexes; celle de la participation sociale, dont les restrictions entravent l’implication d’une personne dans la société.

Une idée reçue vise à se dire que “l’accessibilité numérique, c’est pour les handicapés”; or dans les faits, l’accessibilité numérique est destinée plus exactement aux personnes en situation de handicap. Quelle est la différence entre le handicap et une situation handicapante ? Par exemple, une personne paraplégique se trouvera dans l’impossibilité d’utiliser des escaliers, mais pourra sans problème s’installer à un bureau et utiliser un ordinateur; au contraire, une personne valide verra très bien son écran de téléphone en intérieur, mais une fois au soleil, elle se trouvera en situation de handicap, car elle ne pourra que difficilement voir ce qui s’affiche sur son écran.

Au cours d’une conférence de 2015 sur le sujet “Accessibilité numérique et handicaps”, Audrey Vittecoq Laporte explique que l’accessibilité numérique, c’est permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder à un contenu en ligne et de le comprendre : l’utilisateur doit être au centre de l’intérêt.

Conférence d’Audrey Vittecoq Laporte :
url

En 2016 en France, dans une population de plus de 65 millions de personnes, on trouve 16,5 millions de seniors, 12 millions de personnes avec un handicap (physique ou mental), et 34 millions de mobinautes : il est indispensable de penser l’accessibilité numérique. Une nouvelle loi du 7 octobre 2016 prévoit, en France, l’accessibilité des services numériques publics aux personnes handicapées. Au niveau du privé, les règles d’accessibilité sont régies par le W3C et notamment par son WCAG 2.0 (Web Content Accessibility Guidelines), ainsi que, en France, par RGAA (DISIC) ou Référentiel Général d’Accessibilité des Administrations et AccessiWeb (BrailleNet) une association dédiée à l’accessibilité numérique.

Le numérique permet, de plus en plus, d’apporter des solutions à ces problèmes de handicap. De nombreux outils utilisés à grande échelle existent parfois depuis des siècles, comme les lunettes, qui permettent de corriger la vue de nombreuses personnes, et avec l’omniprésence aujourd’hui des écrans, elles peuvent maintenant être équipées de filtres protégeant des lumières bleues émises.

Plus largement touchées par le chômage que toutes les autres parties de la population, le CV vidéo permet aux personnes handicapées de postuler pour un job sans la pression d’avoir un interlocuteur qui le jugerait et pourra donc s’exprimer plus en confiance sur ses qualités; la vidéo permettra aussi à l’employeur de se focaliser entièrement sur lesdites qualités et d’être rassuré sur les capacités réelles du candidat. Exemple du site Face à l’emploi, expliquant le déroulement d’un CV Vidéo

D’autres outils plus rares permettent d’encourager l’accessibilité numérique de personnes en situation de handicap. Par exemple, la licorne permet à une personne dans l’incapacité d’utiliser ses mains voire ses bras de taper sur un clavier.

Afficher l'image d'origine

De plus, des claviers spécifiques comme le bloc-note braille ESYTIME 32 Standard remplacent le clavier traditionnel pour les malvoyants :

 

ALARME POUR MALENTENDANTS EI 170 RF

Le dispositif EI 170 rf assistera, à travers des vibrations et émissions de lumière, les personnes malentendantes pour savoir si leur détecteur de fumée s’est déclenché :

 

 

Le robot wiiGO, quant à lui, porte le sac de courses dans le supermarché et aide une personne déficiente physiquement pour ne pas avoir à utiliser un chariot traditionnel; cependant il ne peut pas sortir du magasin ni trop s’éloigner de son utilisateur: 

Pour aider au développement cognitif et social d’enfants autistes ou avec d’autres besoins spécifiques, il existe le petit robot Leka, qui pousse l’enfant à s’épanouir par le jeu : http://leka.io/fr

Ces outils, bien que très utiles, sont malheureusement souvent excessivement chers et peu de personnes pourront y avoir recours.

L’arrivée des Serious Games concernant le handicap permet, le temps d’un jeu vidéo, de se glisser dans la peau d’une personne atteinte d’une déficience pour ainsi comprendre leurs difficultés quotidiennes.
Nous pouvons citer par exemple le jeu vidéo PULSE  développé par le studio Team Pixel Pi. Vous incarnez une personne non-voyante, qui doit, pour trouver son chemin, lancer des petits animaux. Lorsqu’ils se frappent sur une surface, la zone s’éclaire de par le bruit que ces animaux font lors du contact, et vous savez alors ou avancer.

Let’s Play montrant le début du jeu vidéo Pulse : 


Toujours dans le domaine de personnes atteintes d’un problème au niveau des yeux, le jeu vidéo A Blind Legend, qui est une expérience totalement auditive. Il n’y a pas d’image à l’écran, vous devez écouter attentivement ce qu’il se passe autour de vous pour avancer dans le jeu.

Le Silence d’Aquari - Studio Belle Production

Le Silence d’Aquari – Studio Belle Production

Dans le domaine de la compréhension d’un handicap, Le Silence d’Aquari (Belle Production) en est un bon exemple. C’est un projet lancé en 2014 sur le site de crowdfunding Ulule. (Malheureusement, la collecte n’a pas abouti). Accès à la page de crowdfunding: https://fr.ulule.com/secrets-dombyliss/. Le principe est intéressant : vous incarnez une héroïne qui se retrouve dans un village ou il n’y a uniquement que des personnes mal-entendantes. Vous devez apprendre le langage des signes, et accorder une attention particulière au moindre fait et geste des personnes que vous rencontrez.

 

 

Partager cet article

Articles liés

109 vues
mk2
La réalité virtuelle et les loisirsavril 12, 2017 par Alexandre GAY
206 vues
ghost-in-the-shell-1995-02-g
Vision prospective de la technologieavril 5, 2017 par Maëva HEMON
176 vues
cm-image-a-la-une
Le Community Managermars 20, 2017 par Léna PALECZNY

Articles Populaires

Laisser un commentaire