Comment les catalogues de jouets pérennisent-ils le stéréotype de la femme au foyer ?

Métiers Veille
Programmes Abroad

Comment les catalogues de jouets pérennisent-ils le stéréotype de la femme au foyer ?

catalogue jouets  catalogue jouets Définition Un catalogue est un livre dans lequel sont présentés des produits afin que les acheteurs puissent choisir par eux-mêmes les articles dont ils ont besoin. Tout est détaillé dans le catalogue comme le prix, la matière avec laquelle est fabriquée un article, les coloris existants et si l’on parle de vêtements, la taille est également indiquée dans le catalogue. http://www.francetop.net/dictionnaire/synonymes/definition/Catalogue   veille sociale Les enfants concernés ont entre 0 à 12 ans. La cible est Mixte et variée, les catalogues de jouets arrivent dans les boîtes aux lettres de tout le monde : on a donc pas de distinction selon les classes sociales. Les petites filles et les petits garçons peuvent donc tous avoir accès de la même façon aux données de ces catalogues. Organisation des pages d'un catalogue Cependant, les catalogues sont eux-mêmes scindés en plusieurs parties, les jouets sont donc adressés aux enfants par tranche d’âge, pas différenciation de genre.   http://www.enfanceetcultures.culture.gouv.fr/actes/zegai   veille juridique Il existe une loi sur les publications destinées à la jeunesse : LOI N°49-956 DU 16 JUILLET 1949 SUR LES PUBLICATIONS DESTINÉES À LA JEUNESSE. Il est interdit –       de proposer, de donner ou de vendre à des mineurs de dix-huit ans les publications de toute nature présentant un danger pour la jeunesse en raison de leur caractère licencieux ou pornographique, ou de la place faite au crime ou à la violence, à la discrimination ou à la haine raciale, à l’incitation, à l’usage, à la détention ou au trafic de stupéfiants.   Il existe également une taxe Écofolio qui oblige, depuis 2007, les distributeurs à payer 35 euros par tonnes de prospectus, catalogues…distribués dans les boites aux lettres.   http://www.makingoz.com/ http://pme.service-public.fr/actualites/breves/comment-payer-taxe-ecofolio-imprimes.html http://www.ricochet-jeunes.org/references/article/loi49   veille technique   + Poids : Le poids du magazine est très important , en effet, il engrange des  coûts supplémentaires à l’envoi, mais aussi au transport. + Coût : les catalogues ne doivent pas coûter beaucoup au distributeur, en effet, ils sont gratuits et souvent les jouets sont les mêmes d’un magasin à l’autre. La proportion de clients conquis par le catalogue est donc incertaine. + Grand tirage : Les catalogues sont tirés à très grands exemplaires : – En 2011 : 50 000 catalogues «Jouets club» juste pour la ville de Lille. – En 2004 «Carrefour» en imprime  18 millions d’exemplaires. – En moyenne 31kg de courrier non adressés par boîte aux lettres et par an.   http://videos.tf1.fr/jt-13h/les-catalogues-de-jouets-affluent-dans-les-boites-aux-lettres-6770872.html http://www.developpement-durable.gouv.fr/Stop-pub-moins-de-prospectus-dans.html http://kidscreate-paris.blogspot.com/   veille concurrentielle   La publicité à la TV contribue à pérenniser le stéréotype de la femme au foyer. En effet, on voit régulièrement, sur des publicités pour les cuisinières par exemple, des petites filles. Il n’y a habituellement que les petites filles qui présentent l’objet, lorsqu’un garçon est présent, c’est pour se « faire servir ». Les petites filles présentent le jouet comme si elles étaient au télé-achat, elle montre toutes les fonctionnalités des différents appareils, parfois même à genoux devant son four. Bien sûr, les cuisinières ont des couleurs roses ou rouges et tout est fait pour aider « madame » à faire à manger pour « monsieur ».   La bande dessinée a également son rôle à jouer. Prenons Boule et Bill par exemple, lorsque l’on voit la mère de Bill, elle est uniquement aux fourneaux, ou éventuellement dans le salon (une éponge ou un torchon à la main), alors que son père travaille et ramène l’argent à la maison, il est également toujours présent pour donner des conseils. Dans le Marsupilami, la mère est toujours joyeuse, elle danse et chante, une fleur dans les cheveux, tout en s’occupant des enfants. Le Marsupilami, lui, protège son foyer et va chasser pour leur ramener à manger.   Dans les dessins animés, on observe le même phénomène. Dans l’âne Trotro, par exemple, une série télévisée pour les tout-petits. La maman est toujours habillée d’une robe rose, elle s’occupe tout le journée de la cuisine, la lessive… Le père, lui, va éventuellement faire les courses pour « aider maman ».   La concurrence nous montre ainsi que le stéréotype de la femme au foyer est toujours très présent. La femme doit élever les enfants et faire le ménage, les enfants l’intègrent ainsi dès leur plus jeune âge et pérennisent donc ce stéréotype qui apparaît comme « normal » à leurs yeux.   cuisine de gastronome Kidcraft    http://www.youtube.com/watch?v=6TBWT0j7OYU Stéréotypes dans la Bande dessinée http://blogs.iutlaroche.univ-nantes.fr/veille-lp-2011/2012/02/15/rue-du-monde/ La maman de l’âne Trotro http://www.presences.online.fr/video/videotheoriegenre.html   Axes   Axe 1 Les codes colorimétriques : Le rose et le bleu sont aujourd’hui les emblèmes de la distinction sexuée, omniprésents au sein des pages « garçons » et « filles ». Cette distinction bleu / rose est aujourd’hui celle qui saute le plus rapidement aux yeux lorsqu’on feuillète certains catalogues de jouets. En réalité, le rose s’est imposé aux pages « filles » avant que le bleu ne s’impose aux pages « garçons », plus précisément au début des années 1990, alors que les couleurs continueront quelques années encore à être assez variées pour les garçons. Dans les années 2000, le bleu devient la couleur utilisée pour représenter la masculinité de l’objet.     Axe 2 Les photographies d’enfants utilisant les jouets. Les enfants apprennent à penser le monde en l’explorant. Dans toute société quelle qu’elle soit, ils deviennent des hommes et des femmes à travers l’apprentissage de codes, de traditions. Apprentissage qui passe par les mots, les gestes, les objets que l’enfant apprivoise. Le jeu est une activité importante pour l’enfant. Elle est son principal chemin pour grandir. L’éducation sexuée encourage filles et garçons à adopter des attitudes conformes à leur sexe. Elle a donc un impact important au niveau de la construction de l’identité des genres. On voit donc une différenciation de genre dans les catalogues de jouet : Séduction, mariage, maternité, ménage, espace domestique. Si les filles s’identifient à leur mère, il n’est pas étonnant qu’elles réclament des jouets ménagers. En rien les jouets ne reflètent l’investissement des femmes dans la vie professionnelle.Monde professionnel, compétition, force, virilité, victoire, éduquer à être des battants, à écraser autrui. Les garçons eux sont appelés à maîtriser l’univers, ils sont actifs. Les thèmes affrontement et toute puissance sont abordés. De nombreuses petites filles sont présentées comme des petites mères, de même que les jouets ménagers sont très souvent mis en scène avec une petite fille en train de passer le balai, l’aspirateur ou de repasser des vêtements le plus dérangeant dans ce type de photos, c’est que les petites filles sont souvent courbées, à genou… Une parfaite petite femme soumise.    Axe 3 Une diffusion des catalogues à très grande échelle. En 2011 : 50 000 catalogues «Jouets club» juste pour la ville de Lille. En 2004 «Carrefour» en imprime 18 millions d’exemplaires. En moyenne 31kg de courrier non adressés par boîte aux lettres et par an. http://videos.tf1.fr/jt-13h/les-catalogues-de-jouets-affluent-dans-les-boites-aux-lettres-6770872.html http://www.developpement-durable.gouv.fr/Stop-pub-moins-de-prospectus-dans.html   Julie Ganaye – Marie Visonneau – Juliette Bretéché – Ecole de design Nantes atlantique

Partager cet article

Articles liés

Articles Populaires

Laisser un commentaire