Berlin, un univers à part entière…

Métiers Veille
Programmes Abroad

Étudiante en design produit, je suis partie en échange Erasmus à Berlin, en Allemagne. Berlin étant qualifiée comme ville «non-allemande» et culturellement à part, j’ai trouvé plus qu’intéressant de m’attarder uniquement dessus. Cette capitale européenne, totalement cosmopolite, est étonnante dans beaucoup de domaines mais son avancée majeure a surtout été dans celui de l’architecture. En effet même si elle ne fait pas partie d’un style bien spécifique, l’architecture de la ville de Berlin reste une des notions artistiques les plus remarquables . Au départ, différentes périodes caractérisées par des styles architecturaux tels que  l’architecture baroque et classique, celle du «Gründerzeit» ou encore l’architecture moderne de la Nouvelle Objectivité venaient s’inscrire dans le paysage urbain. Venaient aussi parsemer la ville quelques ouvrages de l’époque du national-socialisme et de l’après-guerre. Ce n’est qu’à partir de la chute du mur que cette capitale connaît de profonds changements issus de l’inimaginable, tout en respectant le patrimoine historique,comme aucune autre métropole n’a connu jusqu’ici.

Mariage de l'historique avec le moderne

Mariage de l’historique avec le moderne

Une évolution et un développement architectural remarquable… Du fait de cette architecture reflétant les turbulences historiques de la ville, Berlin reste l’une des rares capitales aujourd’hui qui se permet une presque totale liberté dans ce domaine. C’est ce que l’on peut constater en observant le travail d’architectes tels que Max Dudler avec l’élaboration de la bibliothèque de l’université Humboldt achevée en 2009 et qui présente à tous égards un joyau architectural, généreux voire colossal. On retrouve aussi cette notion dans le travail de Daniel Liberskind avec son projet «Between the Lines», le nouveau Musée juif, inauguré en 1998. Cet édifice, issu du déconstructivisme, se résume en un bâtiment colossal tout en brisures, zigzags et arêtes. Pour continuer dans l’architecture ultra-moderne voire futuriste, le projet de Gnädiger Architekten, le « Science Center Medizintechnik » inauguré en 2009, en est un très bel exemple. En effet, la façade futuriste de cet édifice est inspirée de la structure des fibres musculaires de l’être humain et laisse présager au visiteur ce qu’il découvrira à l’intérieur. De plus, une immense installation d’éclairages illumine tout un plan de la façade de ce bâtiment aux structures organiques. Design organique que l’on retrouvera fréquemment à Berlin, avec l’exemple d’une des dernières constructions innovantes de cette capitale européenne qu’est la piscine couverte, appelée «Winter Badeschifft», située sur la Spree et entièrement conçue par l’architecte locale Susanne Lorenz. Cette installation rappellant aussi le travail de l’architecte Zaha Hadid, est conçue en matériaux recyclables permettant l’application de la notion de « sustainability » . Enfin, la célèbre Postdamer Platz résume parfaitement l’univers futuriste berlinois.

Architecture organique

Science Center Medizintechnik

Développement que l’on retrouve aussi dans le domaine du design En ce qui concerne le design en lui-même, celui-ci s’est énormément développé ces dernières années du fait de l’environnement de la métropole propice à toute forme de créativité. Le design «made in Berlin», dont le style reste unique, connaît alors une grande popularité. Ce style berlinois fait ressortir le contraste entre le charme  de l’époque historique et la modernité des lignes épurées, que l’on retrouve davantage dans l’architecture intérieure de grands hôtels ou encore de restaurants (Hotel Michelberger, Tadshikische Teestube, etc.). On décerne aujourd’hui à la ville de Berlin le titre de «Ville du design». Desin for all Pour continuer dans le domaine du design et notamment dans le «design for all», les berlinois entendent beaucoup parler, à ce jour, du projet pour la nouvelle génération de tramways FLEXIBILITY ayant pour objectif de remplacer les véhicules à plancher haut circulant à Berlin depuis 1976. Une nouvelle gamme de tramways qui devra répondre à des exigences telles que la modernité des moyens de transports mais surtout une accessibilité totale aux personnes à mobilité réduite et mettra ainsi l’accent sur le service. Une grande avancée en matière design, surtout lorsque l’on sait que les transports berlinois sont le moteur qui fait bouger Berlin et cela déjà depuis presque 80 ans. Un « design for all » qui pourrait répondre au domaine « mutations du cadre bâti », l’option majeure que j’ai choisi pour mon projet de fin d’études. Références : AAD (Art Architecture Design) BERLIN, teNeues, sites internet (voir liens de l’article)

Partager cet article

Articles liés

Articles Populaires

Laisser un commentaire