Quentin Le Roux : un outil pour l’exploration des données et l’aide à la prise de décision

Métiers Expérimentations
Programmes

La chaire Environnements connectés Banque Populaire Atlantique – LIPPI développe, dans le cadre de ses travaux de recherches, des méthodes et outils explorant les potentialités des environnements connectés. Depuis janvier 2017, Quentin Le Roux, designer d’interactivité et d’expérience utilisateur, alumni 2014 de L’École de design Nantes Atlantique, travaille au sein de la chaire comme designer à la création d’un outil expérimental à destination des designers et étudiants permettant d’allier recueil des données, prise de décisions et optimisation des espaces. Retours sur ces travaux en cours.

capture-decran-2017-03-17-a-09-42-30

– Vous travaillez à la création d’une application de visualisation des données pour la chaire Environnements connectés Banque Populaire Atlantique – LIPPI. À quoi servira-t-elle, quelles en seront les fonctionnalités ?

Il s’agit avant tout d’un outil d’étude et de compréhension des enjeux liés au design d’espace, par exemple en matière de gestion des flux, des ambiances sonores liées aux aménagements intérieur. Il est basé sur des données environnementales obtenues grâce à des capteurs.

Ainsi, on cherche à combiner des données quantitatives (celles des capteurs) à des données qualitatives (par l’observation) pour, à terme, aider à prendre des décisions concernant la conception de services et l’aménagement d’un espace. Grâce à cet outil, on passe de données chiffrées à une visualisation des données qui permettent de comprendre le fonctionnement de l’espace de manière plus intuitive.

Nous sommes en train d’effectuer des recherches sur la forme que prendra cet outil. Il comprendra principalement des représentations de données sous forme de courbes, de diagrammes et nous cherchons à pouvoir cartographier ces données. Nous avons déjà réalisé des premières ébauches de cet outil en juin 2016, à l’occasion des Demo Day du Design Lab Ville Durable de L’École de design Nantes Atlantique, avec le soutien de XLII Factory.

screencapture-127-0-0-1-midir-1489492380184 capture-decran-2017-03-17-a-09-44-03

– Où et comment cette application est-elle testée actuellement ? Quels premiers enseignements peut-on tirer ?

Cet outil est testé des les espaces d’accueil de la mairie de Saint-Nazaire (44) et dans les locaux du Design Lab Ville Durable de L’École de design Nantes Atlantique, situés sur l’île de Nantes. Nous y avons déployé des capteurs MIDIR développés par XLII Factory qui collectent des données environnementales transmises en temps réel. Au préalable et en parallèle, des observations de terrain ont été menées par les étudiants du Design Lab Ville Durable. Les capteurs sont installés depuis un mois à Saint-Nazaire et au Design Lab. Au sein du Design Lab Ville Durable, les étudiants travaillent actuellement sur ces données à l’occasion d’un séminaire d’études de cycle master.

capture-decran-2017-03-17-a-09-46-48

Ils prennent peu à peu en main les capteurs et essaient d’en faire émerger des propositions de services. On peut d’ores et déjà faire émerger des premiers points sensibles et des premières corrélations, des pics de présence et des horaires d’affluence qui ne sont pas forcément ceux auxquels on s’attendait.
Nous allons ainsi pouvoir repenser l’espace et les services en nous appuyant sur des données concrètes, tangibles, captées sur plusieurs mois là où une observation terrain est beaucoup plus limitée dans le temps. L’outil permet d’argumenter des décisions et des options d’aménagement pour les designers.

screencapture-127-0-0-1-midir-1489492289615

L’outil questionne la donnée, et permet d’adopter une posture critique. En effet, on s’aperçoit que les positionnement des capteurs biaisent rapidement la qualité des données. les capteurs remontent des données mais celles-ci ne sont pas toujours “objectives”. Cela varie en fonction de leur position, etc. Il est donc primordial de conserver une analyse terrain, ne serait-ce que pour s’assurer du bon emplacement d’un capteur ou éviter les biais.

– En quoi cet outil renouvelle notre approche de la donnée ?

Cet outil s’intègre dans une nouvelle démarche du designer : l’approche par la donnée. Cela permet une meilleure compréhension du lieu, des usages qui en sont faits, et ainsi intégrer de la qualité d’usage dans le processus de création du service, de l’espace, du produit.

On a désormais la possibilité de monitorer un lieu en temps réel. Dans une optique d’espaces intelligents, cela ouvre la voie à des services flexibles, pensés sur mesure, adaptablesaux usages dans le temps. La dimension data a, jusqu’ici, été peu exploitée par les designers. C’est un monde très complexe : les designers ne sont pas des ingénieurs ou des analystes, ils ne peuvent pas perdre de temps avec une donnée brute. L’idée est donc d’apporter de la facilité, de la simplicité. La représentation des données n’est donc pas en fin en soi, c’est plutôt l’aide à la décision et la compréhension qui priment. Par exemple, à l’occasion de l’expérimentation menée lors des Démo Day en juin dernier, nous avons mis au point des modes de représentation des données captées intuitives associées à une chat box qui analysait et donnait des conseils à partir de ces données. La représentation des données amène donc le designer à faire des recherches sur le terrain, pour mieux comprendre l’usage du lieu. Grâce à cet outil, nous cherchons à synthétiser un “état du lieu” en couplant les différentes analyses et observations.

Nous sommes ainsi dans une réflexion complète et une démarche design où la data joue un rôle fondamental dans la gestion des espaces et leur bonne utilisation. Il reste encore beaucoup à faire mais cette approche portée par la chaire Environnements connectés Banque Populaire Atlantique – LIPPI à laquelle sont étroitement associés les étudiants du Design Lab Ville Durable de L’École de design Nantes Atlantique ouvre, nous l’espérons, de nouvelles perspectives de métiers et d’expertises pour les designers.

Partager cet article

Articles liés

Articles Populaires

Laisser un commentaire