Skip to main content
design-recherches

Une communauté francophone de recherche en design

Depuis la création à Nîmes en 2006 d’un réseau francophone de chercheurs en design, à l’initiative d’Alain Findeli, Brigitte Borja de Mozota et Georges Schambach, la recherche en design commence à s’imposer dans l’enseignement supérieur,  bousculant les frontières disciplinaires et confrontant les modèles. Cette recherche n’est certes toujours pas définie sur un plan institutionnel  en France mais elle n’en est pas moins active, par le nombre de plus en plus important de doctorants, de publications et récemment par la création de la revue Sciences du Design aux PUF.

Des initiatives se développent pour rapprocher les écoles d’art et de design avec l’université et les recherches en design et par le design favorisent de nouveaux espaces interdisciplinaires de recherche. L’École de design Nantes Atlantique a contribué depuis une dizaine d’années à ce mouvement avec de nombreuses initiatives. Elle a organisé en 2006 un colloque international avec des chercheurs du réseau Cumulus qui a donné lieu à une publication par l’Université d’Art et de Design d’Helsinki (1). En  2008 ce fut  la quatrième édition des Ateliers de la Recherche en Design, basée sur des rencontres entre professionnels et chercheurs. L’ambition d’associer l’enseignement, le monde professionnel et la recherche a ensuite amené à la création de Design Labs  et d’une première chaire de recherche sur les environnements connectés en 2015, puis d’une chaire Design et Action publique innovante à partir de mars 2018. Les dernières évolutions sont marquées par la signature d’une convention avec l’université de Nantes et l’engagement dans le programme régional Recherche-Formation-Innovation Ouest Industries Créatives (RFI OIC) en co-pilotage avec l’université. Dans ce contexte une première thèse co-encadrée par  l’AAU (UMR 1563) et le Design Lab Care, consacrée aux dispositifs de co-design avec des usagers/habitants et des acteurs publics et privés pour l’évolution de la conception de l’habitat des personnes âgées, a pu démarrer en novembre dernier avec le soutien du RFI OIC et du Ministère de la Culture. Le Design Lab READi co-encadre également une thèse en « computer graphics » avec le professeur Miyata du Japan Advanced Institute of Technology de Kanazawa (Japon). Cette thèse s’inscrit dans un projet de recherche, « IDEA : Immersive Data Exploration & Analysis » mené conjointement par READi et le laboratoire LS2N Polytech/Université de Nantes, également avec le soutien du RFI OIC.

La revue Sciences du Design, créée en 2015 à l’initiative de Stéphane Vial avec l’aide d’Alain Findeli, est aussi soutenue par L’École de Design avec l’Université de Nîmes, la Haute école d’art et de design de Genève, l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle et Strate École de design. Les dossiers thématiques des quatre premiers numéros parus témoignent de cette « biodiversité » intellectuelle convoquée par la discipline design auquel nous invitait l’éditorial du numéro 1.

La recherche en design (2) interroge la relation entre « Savoir pour mieux faire, et faire pour mieux savoir », pour reprendre le titre d’un ouvrage collectif sous la direction d’Alain Findeli et Bernard Darras (3). Elle contribue à apporter des connaissances et nous questionner sur le monde dans lequel nous vivons et celui que nous souhaitons pour un mieux vivre ensemble.

Notes

1 – « Ethics : Design, ethics and humanism » (2006), Cumulus Working Papers, Nantes, University of Art and Design, Helsinki.

2 – Voir sur ce blog,http://blogs.lecolededesign.com/designethistoires/2012/11/18/histoire-du-design-et-recherche-en-design/

3 – Darras, B., Findeli, A. (2014), Design : Savoir & Faire. Savoir pour mieux faire et faire pour mieux savoir, Nîmes, Lucie Éditions, collection « Design, Théories et Pratiques », 241 p.

2 réponses à “Une communauté francophone de recherche en design

  1. Je me retrouve dans ces propos opportuns, recommandés pour les futurs designers et nos partenaires du marketing et de la technique. On a essayé de tuer le design industriel, mais il ne mourra pas car il est inévitable, obligatoire : La désobéissance est source d’innovations de produits, selon mon ouvrage «le guide de design industriel» !

    1. Je me retrouve dans ces propos opportuns, recommandés pour les futurs designers et nos partenaires du marketing et de la technique. On a essayé de tuer le design industriel, mais il ne mourra pas car il est inévitable, obligatoire : La désobéissance est source d’innovations de produits, selon mon ouvrage «le guide de design industriel» !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *