My internship with Swarnmandir Jewellers and a visit of the Belur Temple

Métiers
Programmes

I am at present interning at Swarnmandir Jewellers. It is, as the name says, a company which makes jewelry and has an integrated design office. It is located in Tumkur, a little town 1h30 away from Bangalore. They also have a design office for special requests. Most of the time, assignments like a metal “dressing” for the statue of a god is given to the company by temples. My internship mentor, Namrata had to visit some temples the company was working for and she asked me to accompany her, which I was really looking forward to.

Je suis actuellement en stage chez Swarnmandir Jewellers, c’est une entreprise avec un bureau de design intégré qui fabrique des bijoux. Cette entreprise est située à Tumkur, petite ville à 1h30 de Bangalore. En plus de la fabrication de bijoux ils ont un bureau consacré à des demandes spéciales. Ce sont la plupart du temps des commandes de temples qui souhaitent changer les décorations en métal des statues de leur dieu. Ma maître de stage, Namrata devait aller voir justement certains de ces temples qui ont passé des commandes. Comble du bonheur elle m’a justement proposé de venir avec elle.

This is the kind of work my employer does.

We left last Tuesday morning, with another designer/craftsman who was assigned to this work and a car and a driver, please! First step: The Chennakesava temple in Belur,  three hours away from Tumkur and four and a half from Bangalore. This temple is registered at UNESCO, it is  dedicated to the Hindu god Vishnu and 800 years old. Swarnmandir got the chance to do the dressing of the most important statue of the temple.

Nous sommes donc parties Mardi dernier, en milieu de matinée, avec un autre designer/artisan chargé de ce travail et avec voiture et chauffeur s’il vous plait. Direction le temple Chennakesava de Bélur, à 3h de route de Tumkur et 4h30 de Bangalore. Classé au patrimoine mondial de L’UNESCO, il est dédié au dieu Hindou Vishnu et à plus de 800 ans. Swarnmandir a eu la chance de recevoir une demande pour refaire « l’habillement » de la statue principale du Temple

The Belur Temple

Vishnu is normally not visible to the laymen and was only unveiled for us.


After the beautiful sculpted entry, we found ourselves in a big place with a lot of black stones buildings. The temple at the center was the one for Vishnu. Our precious package in hand, we entered the temple.

 

Passer l’entré superbement sculpté et surmonté d’or, on arrive en fait dans une très grande cour avec plusieurs constructions et plusieurs temples en pierres noires, le temple central étant celui de Vishnu. Direction celui-ci, avec notre précieux colis dans les bras.

But before that, not forgetting of touching the ground at the entry of the temple with the right hand and then touching your heart. And here we are in the temple, much blacker than the exterior. No light apart from daylight. We walked fast directly to the back of the temple where we stopped in front of curtains at both sides of an open door full of metal pikes.
A l’entrée on n’oublie pas de toucher le sol de la main droite et de la porter à son cœur, et hop ! Nous voilà rentré dans le temple qui est encore plus noir qu’à l’extérieur, aucune lumière à part celle de dehors. J’ai vite fait le temps de voir qu’il y a des sculptures partout et on fonce directe au fond du temple ou nous nous arrêtons devant un grand rideau avec de chaque côtés les battants d’une porte impressionnante bardée de pics en fer.
A priest came and started to talk in Kannada, Namrata explained that I was a design trainee from France, while showing the prototype to be tried on the statue and a lot of curious people began to surround us. Namrata told me the statue wasn’t accessible for visitors and that, may be, the priest wouldn’t let us see it since there were a lot of people around. Finally we passed the curtains and took a photo of the statue. But no right to touch! The priests had to try the prototype on the statue themselves.
Après un petit temps d’attente, un prêtre arrive. S’ensuit discussions en Kannada, présentation de moi-même comme leur stagiaire française en design, présentation du prototype à faire essayer à la statue, et évidemment attroupement des curieux. Namrata m’explique alors que la statue en question n’est pas accessible au public et que les prêtres ne nous ferons peut être pas rentré pour prendre en photo la statue. Que ni nie, 10 minutes après nous passons le rideau pour prendre la statue en photo, mais pas question de faire un pas de plus ! Il faudra que les prêtres essaient eux-mêmes le prototype.

Once this was done, me and Namrata caught a guide, who was already showing the temple to some Indian tourists. He was talking Kannada but my internship mentor translated it for me. Three other Spanish tourists had less luck, after pretending to listen to the guide they left and started photographing random things in the temple, walking around in their socks…

Le travail étant fait, moi et Namrata rattrapons un guide qui avait déjà commencé la visite. Malheureusement il parlait Kannada, mais ma maître de stage m’a fait la traduction. Moins de chance pour les 3 touristes espagnols (les premiers étrangers que je vois en 2 semaines), après avoir fait semblant d’écouter ce que disait le guide elles sont reparties mitrailler au hasard le temple, en chaussettes…

It took 106 years to build the temple and it is carved in Soapstone, an easy stone to work with. The temple is composed of 88 pillars, each different. In the center of the temple is a mural describing the stories of Vishnu avatars’s.

Il a fallu 106 ans pour construire le temple et il sculpté dans une pierre nommée la Stéatite. Aussi appelé Pierre à Savon, elle est très facile à travailler. Le temple est composé de 88 piliers tous différents. Au centre du temple une fresque circulaire au plafond décrit l’histoire des avatars de Vishnu.

But we had other temple to see and it was time to eat. We headed to the shelter of the temple, where we could eat cheap lunch. It was a big room with four rows of tables and chairs aligned. The bearers were passing between the rows, serving food. On the Menu: A weird sweet yellowish liquid, rice, spicy sauce and curd. When it was time for the curd the bearer took a BIG quantity and splashed it on my plate…She must have thought I didn’t like spices…

Mais la visite doit s’arrêter là, nous avons encore d’autres temples à voir, et il est temps d’aller manger. Direction le réfectoire du temple où, moyennant un prix raisonnable nous pouvons manger pour le midi. Dans une très grande salle 4 rangé de table avec tabouret sont alignées. Les cuisinières passent avec de grands chariots et leur louche pour remplir les assiettes à la chaîne. Au menu : Un liquide jaunâtre étrange et sucrée dont je n’ai pas retenu le nom, du riz, du choux, de la sauce épicé et du curd. Au moment de servir le curd la cuisinière prend une GRANDE louche et envoie le tout dans mon assiette, m’éclaboussant au passage…Elle a du se douter que je supportai mal les épices…

Finally we left for two hours of driving. We went to Shivamogga, more in the north, where we had to visit two temples. The first one was a Jaïn temple, Namrata’s religion. I learned a lot about this religion but I will write another article to explain what happened during this part of the journey. After taking the measurement of the crown of the statue, we carried out the last task which was just one tiny statue. Then we went to Namrata’s relatives house and had diner. I tasted the beetroot Chapattis Namrata’s mother had cooked. They weren’t spicy and it was really delicious.

Finalement il est temps de partir pour cette fois 2 heures de route. Nous partons pour la ville de Shivamogga, un peu plus au nord, où deux temples requièrent notre assistance. Le premier est un temple Jaïn, la religion de ma maître de stage. A cette occasion j’ai beaucoup appris sur cette religion mais je ferais un autre article dessus, en étayant cette partie de ma visite. Après s’être occupé de prendre les mesures de la couronne de la statue nous sommes allés dans le second qui était en fait juste une pièce avec une statuette de quelques centimètres. Cela fait nous nous sommes ensuite arrêté chez une parente de Namrata où nous avons dîné. J’ai pu gouter les délicieux Chappattis à la Betterave de la mère de Namrata, absolument pas épicé ! (il faudra que je lui demande la recette).

At 7.30pm, we left to return home. We stopped once more at the last temple and we were still 4 hours away from Tumkur. The journey back was really long… When I arrived at the PG at 11.30pm I just put my bag on the ground, removed my shoes and slept. But it was a great day, I learned a lot of things and I could take a lot of photo, even those ones tourists can’t take because it was for work…

Finalement il est 19h30 quand nous repartons. En chemin nous nous arrêtons dans un dernier temple en construction (fait avec des pierres blanches à paillettes cette fois ci) et nous reprenons la route pour 4h dans le noir…Un vrai calvaire… Après cette longue journée la route m’a achevée. Quand je suis rentré à 23h30 j’ai posé mon sac, enlevé mes tong et dormi… Mais c’était vraiment génial, j’ai appris plein de chose et j’ai pu mitrailler avec mon appareil tout et n’importe quoi même ce que les touristes n’ont pas le droit de prendre en photo, tout en faisant passer ça pour une affaire de travail.

Me ?! A tourist ?!! No, no, not at all ! It is for work. I am a French trainee in jewelry design. Work, I told you!

Moi ?! Une touriste ?!! Non non pas du tout ! C’est pour le travail. Je suis une stagiaire française en design de bijoux. Le travail vous dis-je !

Text and Photos: Tiffanie Javourez, A4 Student and Intern

Belur is home to the Hoysala temple complex

More info about Dravidian Architecture

Partager cet article

Articles liés

430 vues
enterre-moi-mon-amour-jeu-ios-arte-1
L’Ascension des serious gamefévrier 24, 2018 par Virginie SOUFFOY
535 vues
img_0078
1er prix au Hackathon – L’intelligence art...février 12, 2018 par Florent MICHEL
2071 vues
raph
Les I2A à l’affichefévrier 9, 2018 par Virginie SOUFFOY

Articles Populaires

Laisser un commentaire